dimanche 28 mai 2017

LA SAINTE VICTOIRE EN ETE








Dans le ciel laiteux
qui écrase la pinède
elle se hisse au loin
lourde parmi les collines

somnolente
pâteuse, crayeuse
indolente

Elle ne règne plus
sur la plaine
ne commande plus
aux cheminées de Gardanne

elle est un volcan éteint
une vieille aux cheveux blancs
elle a renié Cézanne.


mp


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire